Matin Coquin

Matin coquin,

 

 

 

La brume entrouvre indécemment son manteau de soie

 

Pour laisser transparaître l’astre chaleureux qui régénère la vie.

 

Pendant que sous la flamme la braise rougeoie

 

Dégageant sa chaleur bienfaitrice avec magie.

 

 

 

Après avoir consumé la fibre sylvestre déchargée de sa sève

 

Quand enfin dégagé de sa gangue de rêve veloutée,

 

Le ciel dévoilait ses doux capitons

 

Sous la caresse de ses index dorés.

 

 

 

©Philippe Grimard (Lever de soleil du 12/10/2016)