Voiles d'automne (Dernière tiédeur)

Voiles d’automne. (Dernière tiédeur)

 

 

 

Caressé par une ultime brise tiède,

 

Hypnotisé par les premiers camaïeux d’ocre vivaces,

 

Apaisé au pied du chêne, à l’éclaircie, doux remède

 

Surpris par le ballet, en ascendance, d’un trio de rapaces.

 

 

 

Imprégné par ces joyaux de couleurs

 

Le regard surplombant les blanches roches

 

Glissades d’émotions vers ce méandre de splendeur.

 

Cadencé par le choc des fruits oblongs, sarments asséchés en accroche.

 

 

 

©Philippe Grimard (28 septembre 2017)