Bagimont, un peu d'histoire.


En construction !

Le 24 mai 1859:

C'est, située dans l'arrondissement de Neufchâteau, que la commune de Bagimont est créée et séparée de Sugny.

Son altitude au centre est de 359,89 mètres et varie suivant les lieux entre 305 et 385 mètres.

La station de chemin de fer la plus proche est à Graide (23km)

Les station de tram et autobus  sont Libramont, Bouillon, Alle et Charleville.

Les bureaux postaux se trouvent à Sugny et Bouillon.

Le réseau téléphonique est implanté à Vresse.

La langue administrative est le français.

Le code de la commune est alors 84.007.

Nous faisons alors partie de la province de Luxembourg,avec Arlon pour chef-lieu où se trouve la direction des contributions..

Le canton de justice de paix est situé à Bouillon et celui de gendarmerie à Sugny.

Quand au district de gendarmerie, il se situe en même temps que l'arrondissement judiciaire, le tribunal de commerce et le bureau des privilèges et hypothèques à Neufchâteau.

Bouillon est son canton électoral.

Pussemange fait office de douane, on y retrouve , en m^me temps qu'à Alle, le ressort des accises.

Le bureau d'enregistrement des succession et mutations immobilières ainsi que celui des attributions spéciales, le receveur et le contrôle des contributions, le bureau des taxes assimilées au timbre, le ressort du cadatre et le doyenné se trouvent alors à Bouillon.

Nous faisons alors partie de l'évêché de Namur.

 

Notre commune compte, à l'époque:

  • 84 habitants (42 hommes et 42 femmes )
  • 25 ménages
  • 42 maisons
  • 52 parcelles cadastrées bâties
  • 731 parcelles cadastrées non bâties
  • 378 ha de superficie totale
  • 216 ha de bois
  • 36 ha de culture
  • 77 ha de prés et de pâtures
  • 3 autos
  • 3 tracteurs
  • 4 motos
  • 15 chevaux
  • 112 vaches
  • 52 porcs

Les lieux-dits "Corrai",  "Hamechenoit" et "Pied Coupé" existaient déjà.

 

En 1964:

Bagimont fusionne avec Sugny.

 

En 1977:

Bagimont fusionne avec Vresse-sur-Semois